Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LGV Limoges-Poitiers : l'enquête publique va démarrer le 30 mai pour 45 jours

Publié le par pcf23

LGV Limoges-Poitiers : l'enquête publique va démarrer le 30 mai pour 45 jours

Lu sur le site de la CRI (Coordination des riverains et impactés)

Le Préfet de la Haute-Vienne a cru bon dès son arrivée et sans étudier le dossier de répondre aux sirènes des grands élus et de promulguer un arrêté préfectoral d'ouverture de l'enquête publique pour le 30 mai. Cet arrêté d'ouverture d'une enquête publique n'est pas attaquable en justice et les recours contre cet arrêté vont être jugés irrecevables.

Mais ce faisant le Préfet a pris un risque car le 5 novembre 2012, la CRI (coordination des riverains et impactés), le Collectif Non LGV de la Vienne, des collectivités comme les mairies de Peyrilhac en Haute-Vienne, Souillac dans le lot, St Sébastien en Creuse, les communes du Lussacois dans la Vienne et des associations environnementales du Limousin et du Poitou Charentes ont déposé conjointement un recours au Tribunal administratif de Paris contre l'avis de la commission de débat public (CNDP) émis le 5 septembre 2012, autorisant RFF à poursuivre - bien que le délai de 5 ans soit dépassé entre débat public (2006) et mise à l'enquête publique - sans tenir compte des opportunités nouvelles apparues depuis, comme la mise à niveau de la ligne historique POLT (500millions de travaux) qui va mettre Limoges à 2h20 de Paris dès 2017, le remplacement annoncé des rames TEOZ, le projet POCL Paris Orléans Lyon et le raccordement prévu à Châteauroux mettant Paris à 2h de Limoges, l'aménagement du TER Limoges Poitiers. Autant d'opportunités nouvelles qui rendent totalement inutile le destructeur et coûteux projet LGV Limoges Poitiers

Ce recours là a bien été jugé recevable par le tribunal administratif de Paris et le Préfet de la Haute Vienne aurait été bien inspiré d'attendre l'avis du tribunal administratif de Paris avant de lancer l'enquête publique. Juridiquement, si nous gagnons, nous créerons une situation inédite, car cela rendrait de facto illégale l'enquête publique.

Nous sommes bien à un moment décisif, et aujourd'hui, rien n'est encore décidé, contrairement aux affirmations du Préfet qui est particulièrement mal venu d'afficher une opinion qui peut s'apparenter à un coup de force sur l'opinion publique ou à un favoritisme outrepassant très largement sa fonction.

Les manifestations qui vont se dérouler le samedi 18 mai à Châteauroux, le 15 juin à St Sébastien, les réunions publiques qui se préparent dans les villes du tracé vont rappeler au Préfet que l'enquête publique a aussi pour but de se prononcer sur l'opportunité du projet LGV Limoges Poitiers !

Nous appelons dans cette période à être le plus nombreux possible à résister aux pressions qui s'exercent,( les 16 pages - du jamais vu - de ce mercredi 15 mai dans le Populaire en est un exemple) et à dire plus que jamais ''Non à la LGV oui au POLT''.

Commenter cet article