"Touche pas à ma France" : délation et haine ordinaire...

Publié le par pcf23

Lettre ouverte aux auteurs d’une lettre anonyme à Bourganeuf

Depuis quelque temps, une lettre, « Touche pas à ma France », est déposée dans certaines boîtes aux lettres de Bourganeuf.
Peu de citoyens s’en réjouissent, la majorité d’entre nous s’indigne.

Dans cette lettre des « non racistes » stigmatisent une partie de notre population (les citoyens d’origine turque) désignée par « EUX ».
Dans cette lettre, des « non politiques » mettent en cause les élus.
Dans cette lettre, des « non rétrogrades » souhaitent une éducation à l’identique de celles de leurs parents.

Je réponds à cette lettre en tant que citoyenne, élue et professeur.

Vous, qui écrivez, anonymement, sachez que ma France n’est pas la vôtre ; elle est républicaine et sa devise est « liberté égalité fraternité ».
Vous, qui écrivez, anonymement, semblez oublier que par sa constitution la France est laïque. L’État et ses représentants restent neutres ce qui garantit, entre autres, la liberté de culte. Utiliser un chapelet ou mettre des « cotillons  jusqu’aux chevilles » ne sont pas des manifestations troublant l’ordre public.

Vous, qui écrivez, anonymement, ne semblez pas savoir que le Conseil municipal est élu par les citoyens. Par la technique du panachage, chaque élu l’a donc été personnellement. Tous les membres tiennent leur légitimité de la voix du peuple. Ces élus font un travail journalier, souvent obscur, bénévole et de proximité.

Ils méritent le respect ; des plaintes seront déposées, une enquête démarrera.
Vous, qui écrivez, anonymement, ne semblez pas savoir que vous pouvez être poursuivis et condamnés pour dénonciation calomnieuse avec dommages et intérêts éventuels à verser aux personnes dénoncées à tort.

Vous, qui écrivez, anonymement, ne vous rendez pas compte que, non, il n’est pas possible de recevoir la même éducation que celle de nos parents parce que le monde change d’une génération à l’autre, il s’ouvre sur les autres par la radio, la télévision, l’internet….

Vous, qui écrivez, anonymement, ne savez sans doute pas que ce qui fait la richesse de notre culture, c’est l’apport de tous les peuples qui ont envahi cette belle terre. Je suis certaine, pour ne prendre qu’un exemple, que vous mangez des pizzas, inconnues de ma grand-mère creusoise, et que vous écrivez comme moi le chiffre 20 en chiffres arabes et pas romains XX.
Vous qui écrivez, anonymement, ne savez sans doute pas que Bourganeuf est une terre d’accueil depuis le siècle dernier.
Entre les deux guerres, les réfugiés italiens et espagnols, contribuent à l’économie grâce à leurs compétences variées : de la taille de pierre à l’extraction de charbon. Après la deuxième guerre mondiale, ce sont des normands, des bretons devenus aujourd’hui creusois et défenseurs du Limousin. Dans les années soixante arrivent les français algériens, les marocains, puis les portugais, dont certains sont aujourd’hui les piliers de l’activité locale. Après 1970, l’industrie et l’exploitation de la forêt ont permis d’intégrer une population turque et, à présent, de nombreux anglais font revivre la campagne.
Vous, qui écrivez, anonymement, ne savez pas que toutes ces populations aident notre territoire, dont la faiblesse est principalement démographique, à garder une part de jeunesse, de forces neuves, de projets, d’avenir.

Vous, qui écrivez, anonymement, ne savez pas que les élus et les concitoyens considèrent « Eux » et les autres comme une richesse, les respectent, les fêtent.
Vous, qui écrivez, anonymement, ne savez pas qu’il n’y a qu’un soleil et qu’il brille pour tous les enfants, du moins à Bourganeuf.

Marie-Hélène Pouget-Chauvat, PCF (Front de Gauche), maire adjointe à Bourganeuf, chargée de la culture, de l'éducation et de la petite enfance

 

PS : Vous, qui écrivez, anonymement, vous ne savez pas grand-chose non plus sur le père noël qui est d’origine turque. Je vous renvoie à ma réponse faite à M. Auclair, l’an passé, que vous trouverez ICI.

Commenter cet article

bourderiau béatrice 24/02/2012

enfant de Bourganeuf, fille de militant et militante, petite-fille d'italien , je suis scandalisée et indignée que des "bourgagniauds" puissent avoir l'esprit aussi étroit. "LES CONS..çA OSENT TOUT
ET C'EST à çA QU'ON LES RECONNAIT" . Et bien à bourga ils ont osé :honte à ces anonymes peu courageux! merci pour la réponse de M-H P

Jean Chapelle Paulette 25/02/2012

bravo Marie-Hélène , tu réponds avec ton coeur et avec beaucoup de sagesse ,ce torchon écrit avec tant de haine m'avait vraiment choquée car j'ai connu la petite ville ouvrière de Bourganeuf ,il y
a longtemps et j'en gardais un souvenir gai et ouvert ! l'Histoire ,la vraie , celle des hommes courageux venus de loin pour se battre et nous rendre notre liberté ne doit pas être connue
del'auteur du papier !Le mépris attire le mépris! la haine attire la haine ! si cet individu trop lâche pour signer son papier travaillait dur et devait assurer sa subsistance , il n'aurait pas le
temps d'écrire des sottises ! merci et bravo et bon courage !Paulette.

Cecile 26/02/2012

Lorsque l'on arrive en creuse, et qu'on est d'origine française, il est difficile de s'intégrer à a population locale, je en suis donc hélàs malheureusement pas surpris par ce genre d'agissements.
De plus, ce texte fait preuve d'énormément de jalousie, c'est navrant.

Gérard Chauvat 28/02/2012

La municipalité a réagi par une conférence de presse lundi 27 février 2012. A écouter aux adresses ci-dessous :

http://soundcloud.com/france-bleu-creuse/lettre-anonyme-anti-turque-a

http://soundcloud.com/france-bleu-creuse/une-lettre-dinsultes-racistes

Franck Canonne 19/03/2013

Nous sommes un petit groupe à nous heurter à cette page facebook depuis quelques jours... Du coup, ils ont créé une nouvelle page au cas ou facebook leur supprime la première (la seconde à le même
nom avec "officiel" derrière...).
Ils ont eu droit à une multitude de signalements facebook et même à un signalement en gendarmerie pour menaces.
Merci en tout cas à vous citoyens de quelque "bord" que ce soit de lutter contre la bête immonde...


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog