Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réponse de MH Pouget-Chauvat, candidate LTG23, à l'ADDSP Combraille

Publié le par pcf23

LogoLTG2012

 

à Mme Olivia BERTRANDIE

Présidente de l'ADDSP Combraille

 

 

Madame la Présidente,

 

Vous m’interpellez dans le cadre de ma candidature à la législative creusoise des 10 et 17 juin 2012 sur les problèmes concernant les Services publics dans l'ensemble de notre département et, plus particulièrement dans ce territoire rural qu'est la Combraille. Je vous en remercie.

 

Tout d’abord, je souhaite vous rappeler que dans son programme, élaboré à l'occasion des régionales de mars 20101, Limousin Terre de Gauche affirme à plusieurs endroits son attachement aux Services Publics et s'engage à défendre leur maintien et leur extension sur l'ensemble du territoire :

Parce que les services publics, véritables outils de répartition des richesses, favorisent l’égalité entre tous les citoyens, nous défendons leur maintien et leur extension sur l’ensemble du territoire, en refusant leur démantèlement au nom de la concurrence.

 

Face à la casse systématique perpétrée par le gouvernement Sarkozy-Fillon jusqu'au bout de son quinquennat, nous sommes encore plus déterminés en 2012 à enrayer et réparer les dégâts causés dans tous les domaines (transports, santé, éducation et formation, protection sociale, sécurité, poste et télécommunications, énergie, etc.) qui, pour nous, doivent échapper aux méfaits de la « marchandisation ».

Pour cela il faudra prendre rapidement des décisions au plan national, notamment l'abrogation d'un certain nombre de lois votées par l'ex-majorité de droite et remettre en place, via un pacte pour les services publics (comme celui adopté aux États généraux de janvier 2011), l'appropriation sociale et la reconquête du bien commun par le peuple comme l'avaient programmée les visionnairesdu Conseil National de la Résistance.

En tant que députée Limousin Terre de Gauche, j'agirai avec l'ensemble des députés Front de Gauche et tous ceux qui le souhaiteront, pour qu'il en soit ainsi.

 

Sur les sujets spécifiques que vous abordez, voici ma position.

 

1) J'ai fait miennes les 2 propositions suivantes déjà énoncées dans le programme de LTG en 2010 :

  • Priorité à la modernisation de la ligne POLLT. Le projet de barreau LGV entre Limoges et Poitiers n’a pas fait la preuve de sa pertinence par rapport à l’axe historique POLLT (Paris-Orléans-La Souterraine-Limoges-Toulouse). Son impact sur l’environnement est également à considérer. En conséquence nous demandons un moratoire sur le projet LGV Limoges-Poitiers avec, en tout état de cause, arrêt du financement, et affirmons notre préférence pour la modernisation de l’axe historique POLLT. [...].

  • Poursuite de l’amélioration de l’axe Bordeaux-Limoges-Lyon dans ses composantes nord et sud (par Guéret et par Tulle) et rétablissement de la ligne Paris-Montluçon-Ussel.

2) Le programme du Front de Gauche affirme clairement (voir l’humain d’abord, p.26, éd. Librio)

Nous reconstruirons et développerons nos services publics. La RGPP qui les démantèle sera abrogée, les postes qui répondaient aux besoins collectifs et ont été supprimés par la droite seront tous rétablis. Pour que l’accès égal de tous y soit garanti, nous maintiendrons et reconstruirons les services publics de proximité et réviserons les tarifs, en appliquant le cas échéant la gratuité.

Élue à l'assemblée nationale, j'agirai avec l'ensemble des députés Front de Gauche et tous ceux qui le souhaiteront, pour que la totalité des postes publics supprimés soient rétablis, pas seulement ceux de l’Éducation nationale...

 

3) Le programme du Front de Gauche affirme clairement « Nous abrogerons la loi Bachelot » (voir l’humain d’abord, p.23, éd. Librio), tout comme celui du NPA. Cet engagement est repris par Limousin Terre de Gauche et c’est naturellement le mien.

Il est en effet établi que cette loi constitue un outil de casse du service public de santé institué par les libéraux dans l’intérêt du secteur privé. Nous voulons reconstruire et développer un véritable service public de santé basé sur la proximité et la qualité des soins.

 

Dès lors que cette loi serait abrogée, il appartiendra aux nouveaux pouvoirs législatifs d’en proposer une nouvelle, aux buts inverses, prévoyant un financement public suffisant pour

  1. assurer aux usagers un accueil et un accompagnement de haute qualité

  2. maintenir, voire développer, les services rendus aux usagers

  3. lancer un programme de formation de toutes les disciplines de la santé, libéré de l’influence des laboratoires pharmaceutiques

  4. recruter et rémunérer correctement tous les salariés du secteur médical et médico-social

4) Le vendredi 24 février 2012, alors que devait se tenir un CDEN à la préfecture de Guéret, j'étais avec mes collègues élu-e-s de la Creuse au côté de l'intersyndicale, pour dénoncer l'incroyable saignée dans les postes du Primaire comme du Secondaire dans les établissements creusois.

Adjointe aux affaires scolaires à la mairie de Bourganeuf, enseignante moi même et syndicaliste FSU-SNES au collège de Bourganeuf, je suis particulièrement concernée par les questions scolaires et j'agirai pour que la carte scolaire creusoise 2012-13 soit totalement reconsidérée tant elle est particulièrement injuste et dangereuse pour notre département.

 

En espérant que ces quelques éléments répondront à votre attente, je reste à votre disposition pour tout complément ou pour une rencontre d’échanges plus poussés si vous le souhaitez, et je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Marie-Hélène POUGET-CHAUVAT

Candidate Limousin Terre de Gauche

à la législative creusoise des 10 et 17 juin 2012

 

1 voir sur le site LTG : http://www.terredegauche.fr/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=55&Itemid=107

Commenter cet article