Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quatre débats au Parlement Européen

Publié le par pcf23

Nous transmettons ci-dessous 4 informations sur des débats parlementaires européens, précédées d'une nouvelle rassurante commentée par Patrick Alexanian.

 

Je ne résiste pas au plaisir de vous annoncer que l'Europe et l'Euro sont sauvés.

En effet, peut être cela vous a t il échappé... Mais le ministre des affaires étrangères et ses collègues du gouvernement polonais ont prié pour que l'Europe résiste à la crise. Messe ordonnée par l'archevêque Jozef Kowalczyk ce dimanche 25 septembre à Varsovie. ... (info véridique et contrôlée (sic)!)

Bref, cela révèle au moins une chose... avec tout le respect que je dois et que j'ai à la foi catholique, il est manifeste que les dirigeants européens ne savent plus à quel saint se vouer...

et que leur culte de l'argent roi et à la "concurrence libre et non faussée" est bien un diable qui sabote nos sociétés.

Mais moi qui suis plutôt apôtre de "il n'y a pas de sauveur suprême ni dieu ni maitre ni tribun"... je me dis que pour sortir de la crise, vaut mieux de grosses manifs et de bons votes qu'une prière...

et qu'il faut aider tous ces dirigeants à ne plus s'occuper de choses publiques mais les aider à retrouver la vie monastique à laquelle ils semblent aspirer pour laisser les affaires de l'état et de l'Europe à ceux qui savent et ont des propositions pour sortir l'Europe de la crise....

Et je suis certain qu'il n'y a pas besoin d'être catholique pour penser de même...

et vous... ?

 

*******************************************************************

GUE-NGL.gifQuatre infos des débats parlementaires :


1) Jacky Henin : colère pour la sécurité industrielle. (Communiqué de presse)

2) Accord Palestine UE voté par le PE

3) un appel de P. Le Hyaric pour débattre.

4) Le Parlement soutien l'appel de la gauche pour «le droit humain d'accès à la nourriture»

 ****************************************************************************

1) Sécurité contre les accidents industriels : juste le droit de se taire et d'exploser...

Hier la commission ITRE a voté le rapport d'avis du député européen Jacky Henin (GUE/NGL, Front De Gauche) sur la révision de la directive concernant les accidents majeurs impliquant des substances dangereuses.

Alors qu'en France tout le monde se rappelle l'ampleur de la catastrophe à l'occasion du 10 anniversaire de l'explosion d'AZF... Les parlementaires européens eux ont voté contre toutes les propositions visant à améliorer la sécurité et à protéger et intégrer les salariés dans les processus de sécurité.
Qu'on en juge:

Refus d'étendre le champ d'application de la directive, refus de muscler les inspections, d'impliquer les représentants des salariés, de mettre en place des instances de concertation. Refus encore  d'avancer vers un statut des victimes et  des règles d'indemnisation minimale et rapide... Bref... circulez il n'y a rien à voir.
Ainsi le rapport a tellement été vidé de ces propositions pour améliorer les choses que le rapporteur M. J. Henin a voté contre...

 

"Nous avons joué le jeu - a t-il déclaré - J'ai fait des propositions raisonnables dans un esprit de dialogue et qui permettaient de faire avancer les choses et de donner à la société, aux salariés et aux populations plus de moyen de se protéger contre des accidents de ce type. Alors que la discussion en commission s'était bien passée... au moment du vote, les vieux réflexes ont triomphé. Les députés de la commission à l'exception de notre groupe et de celui des verts, ont montré que la sécurité n'était pour eux qu'un slogan et que seuls comptaient les désidératas des actionnaires des grands groupes et le taux de profit... et cela quel que soit les risques...

Ce vote ne grandit pas l'Europe et j'espère que les salariés eux mêmes feront entendre leurs voix pour qu'en séance plénière une position plus favorable à la sécurité soit obtenue."

*************************************************************************

2) L'accord commercial de l'UE avec la Palestine est approuvé

S'exprimant suite au vote en faveur d'un accord visant à améliorer le commerce des produits agricoles et piscicoles entre l'UE et la Palestine au Parlement européen ce matin, le député irlandais GUE/NGL Paul Murphy a déclaré qu'il se réjouit de cet accord «qui, si il est mis en place, pourrait apporter de l'aide au peuple palestinien».

Il a néanmoins reconnu que son impact pourrait être extrêmement limité car «bien que l'UE abolisse les droits de douane sur les produits venant des pays occupés, la difficulté principale réside dans le fait de sortir les biens de ce pays».

Le député Murphy a dénoncé les «actions répétées et brutales» contre le peuple palestinien et notamment le blocus infligé au peuple de Gaza qui est «une catastrophe humanitaire désastreuse» et «une destruction délibérée de leur économie».

L'impact de l'accord tout aussi limité en Cisjordanie, a-t-il expliqué, «en raison des obstacles délibérés entravant le développement économique, notamment près de 500 postes frontières destinés à retarder et empêcher les exportations».

«Si l'UE est sérieuse dans sa volonté d'assister le peuple palestinien, de tels gestes ne sont tout simplement pas suffisants. Elle doit mettre fin à sa complicité avec Israël» a-t-il conclu

******************************************************************

3) Crise: Un appel de P. Le Hyaric "aux personnalitées européennes du monde politique, syndical et associatif"

Chers collègues,

Contre la profonde crise actuelle qui appauvrit les peuples et menace l’idée européenne, nous souhaiterions lancer un appel de personnalités européennes sur le thème de l’ouverture d’un débat pour d’autres choix européens.

Cet appel se veut large, ouvert et a pour vocation d’impulser un débat nouveau à l’échelle de l’Europe contre l’austérité et pour d’autres choix à construire avec le peuple.

Connaissant votre engagement, je souhaiterais que vous puissiez vous y associer.

Par avance, nous vous remercions de votre soutien et espérons pouvoir donner des suites à cet appel dans les mois à venir.

Recevez, cher(e) ami(e), nos salutations les plus amicales.

Patrick Le Hyaric

Directeur de l’Humanité et de l’Humanité Dimanche
Vice-président du groupe Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique au Parlement européen.

 

texte de l'appel:

 

POUR UN DEBAT SUR UN NOUVEAU PROJET EUROPEEN

Nous refusons que les peuples européens payent la crise dont ils ne sont en rien

responsables. Au contraire !

C’est parce que leurs salaires, leurs retraites, leurs prestations sociales ont été

compressées, diminuées au profit des actionnaires que la crise s’est développée.

C’est parce que de plus en plus de cadeaux fiscaux et sociaux ont été faits aux grands

détenteurs de capitaux que les dettes se sont envolées.

C’est parce que leurs services publics - télécommunication, énergie, transports, santé -

ont été vendus aux intérêts privés que les inégalités progressent.

C’est parce que des spéculateurs s’enrichissent sur ces dettes, avec des taux d’intérêt de crédit élevés que tout s’aggrave.

Les dirigeants européens ont donné le pouvoir aux marchés financiers. Ceux-ci édictent maintenant leurs lois contre les familles populaires et l’intérêt général. L’austérité n’est pas le remède. Elle aggrave la crise. La récession menace. Le chômage et la pauvreté augmentent.

L’idée européenne elle-même peut se fracasser, au profit des puissances financières

internationales et des États-Unis. Pourtant il y a un besoin urgent de solidarité, de

projets communs.

Par-delà nos opinions, nous crions « ça suffit ! », et nous réclamons :

- De grands débats européens sur les causes de la crise et les alternatives possibles.

- Un audit public sur la nature et les causes des dettes publiques.

- Le remplacement du « Pacte pour l’Euro plus », Sarkozy-Merkel, par un pacte humain, social, écologique, avec un fonds pour le développement humain et écologique remplaçant le fonds de stabilité financière. Nous proposons que ce fond puisse être alimenté par une taxe sur les transactions financières, par la création monétaire de la Banque centrale européenne, qui pourrait également prêter directement aux États qui en ont besoin, à un taux quasi nul. Tous ces moyens coordonnés, et d’autres à rechercher, impulseraient de nouveaux services publics, l’investissement pour un nouveau développement durable, écologique, créateur d’emplois.

C’est de l’avenir des familles populaires, des jeunes dont il s’agit. C’est aussi de

l’avenir d’une Europe sociale, solidaire, écologique, démocratique, favorisant un monde de coopération et de paix.

Nous voulons ouvrir le débat sur un projet de refondation démocratique de l’Europe, sur la base d’un nouveau traité de coopération pour que la priorité soit les êtres humains et la nature, et non plus la dictature des marchés financiers.

***********************************************

4) Le Parlement soutien l'appel de la gauche pour «le droit humain d'accès à la nourriture»

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui le rapport de la députée GUE/NGL Gabi Zimmersur la sécurité alimentaire.

«Aujourd'hui, le Parlement européen a envoyé un signal fort pour la lutte contre la faim dans le monde - il était grand temps quand on considère la famine catastrophique dans la corne de l'Afrique. Aujourd'hui, il ne tient qu'à la Commission et au Conseil de mettre la lutte contre la faim et la malnutrition en tête de leurs priorités. Nous avons un besoin urgent de mécanismes efficaces contre la spéculation sur les produits alimentaires et les matières premières agricoles et contre l'accaparement massifs des terres par de grandes corporations dans les pays en développement».

Le rapport a été approuvé par la grande majorité des députés européens et il signifie que le Parlement est officiellement engagé dans l'implémentation durable du droit humain d'accès à la nourriture. Pour ce faire, il faut soutenir l'agriculture à petite échelle des pays en développement. Il faut interdire la spéculation sur les matières premières. Les députés européens ont demandé à la Commission de coordonner différentes politiques afin que les objectifs de développement ne soient pas bloqués absurdement par les politiques commerciales, agricoles ou énergétiques de l'UE.
«Une majorité conservatrice a empêché les objectifs énergétiques de l'UE d'obtenir une évaluation positive en terme d'impact sur la sécurité alimentaire mondiale avant même leur implémentation. Ainsi, du maïs comestible continue d'être gâché sous forme de biocarburants» a déclaré Zimmer.
logoPGE«La famine actuelle dans la corne de l'Afrique est le résultat le plus évident de longues politiques erronées de la communauté internationale. Au total, un milliard de personnes à travers le monde meurent de faim. Nous avons besoin de repenser la situation rapidement. Nous devons reconnaitre le droit humain d'accès à la nourriture».

Commenter cet article