Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mal être du personnel au Centre Hospitalier de Guéret

Publié le par pcf23

Lire dans l'Echo de la Creuse du vendredi 28 septembre 2012, page 6, l'article de Delphine Cordaz : Mal-être du personnel pour les syndicats... une vision non partagée par la DRH

et page 7 :  Les retraités CGT en bleu de chauffe.

Ces articles témoignent du détricotage du système de santé par la droite au pouvoir ces dernières années et ses conséquences aussi bien pour les personnels des hôpitaux que pour les usagers, notamment les personnes âgées.

On comprendra mieux alors l'avertissement lancé par des sénatrices CRC ce 28 septembre 2012 :

 

Le changement pour la santé : c’est urgent !

 

Laurence Cohen, Annie David et Isabelle Pasquet ont organisé une conférence de presse en présence du collectif ‘’Notre Santé en danger’’, composé de professionnels, d’usagers, d’associations, de partis politiques et de syndicats.

Le changement gouvernemental a ouvert des espoirs, notamment après l’annonce de la fin de la convergence tarifaire, du dépassement d’honoraires ou encore de la révision de la T2A. Mais de l’avis des participant-es, la situation de la santé laissée par laissée par la droite nécessite d’aller plus loin !

En effet, la conception marchande de la santé a transformé l’hôpital en entreprise avec la loi HPST, aux conséquences désastreuses pour les patients et les personnels soignants. Face aux suppressions d’emplois, aux fermetures de services, d’établissements (notamment les maternités et les centres IVG), au manque de matériel, à l’étranglement budgétaire des hôpitaux… il est urgent de décider d’un moratoire sur l’application de la loi HPST, comme le propose l’ANECR (Association Nationale des Elu-es Communistes et Républicains).

Les participant-es demandent à ce que les promesses de la campagne présidentielle soient tenues, notamment en ce qui concerne les suppressions des franchises médicales et l’augmentation de l’ONDAM. Sans ces premières mesures d’urgence, la situation dans les hôpitaux ne s’améliorera pas, continuera au contraire de se dégrader, et les Français-es seront toujours plus nombreux à renoncer aux soins, pour des raisons financières ou de difficultés d’accès.

Les sénatrices présentes ont rappelé qu’elles porteraient des propositions innovantes de financement dans le cadre de l’examen prochain du PLFSS et qu’elles travaillent à ce qu’elles soient soutenues par l’ensemble de la gauche.

En attendant, elles seront présentes, le 6 octobre prochain, à la manifestation pour défendre notre système de santé et de protection sociale, action qui se situe dans le cadre d’une semaine européenne de lutte.

Commenter cet article