Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Karellis, une exception dans le monde des stations de tourisme

Publié le par pcf23

 

Les_Karellis.jpgL'Université d'été du PCF a eu lieu cette année sur le site exceptionnel des Karellis (commune de Montricher-Albanne) en Savoie.

Doublement exceptionnel en fait puisque Les Karellis est la seule station française de tourisme à « visée sociale », associative et coopérative, sans aucun promoteur ou partenaire privé ! Elle repose sur une convention signée le 18 décembre 1973 entre le maire de Montricher de l'époque, Aimé Pasquier, et le fondateur de l'Association « Renouveau », Pierre Lainé, théoricien du Développement Harmonisé.

Cette convention a été renouvelée par les maires suivants (Emile Voutier et Jean Verney) et d'autres associations se sont jointes au fonctionnement de la Station : Léo Lagrange, la Fédération nationale des coopératives de consommation, l 'UNAT via Odesia Vacances...

 

Extraits de la brochure « La Station des Karellis, un exemple de développement harmonisé » disponible sur le web à l'adresse : http://www.montricher-albanne.fr/images/brochure_karellisBD.pdf

 

« La Station se place en contradiction (mais non pas toujours en opposition) avec des réalisations établies dans le même secteur d’activité, c’est à dire les Stations de tourisme plus particulièrement celles édifiées en

montagne à haute altitude. Sa réussite montre qu’il est possible de prendre des voies autres que celles de l’ultra libéralisme tel que nous le connaissons dans l’aménagement et le fonctionnement de la plupart de ces Stations de tourisme. »

« En résumé trois Finalités principales étaient fixées qui peuvent se résumer ainsi :

- L’accès aux Sports d’Hiver et à la Montagne d’été à des prix accessibles au plus grand nombre.

- Des emplois et de nouveaux courants économiques pour la Commune.

- Des conditions de travail et de logement décents pour les employés de la Station et le respect rigoureux par tous les gestionnaires des lois sociales. » (Pierre Lainé)

 

« Au delà de ce qu’apporte la station des KARELLIS au budget communal, je pense que ce qui est

plus important, c’est ce qui fait l’originalité du système.

Les impôts fonciers ou taxes professionnelles, toute unité touristique s’en serait acquittée.

Par contre, c’est dans la conception du montage que l’on doit à Pierre LAINE, qu’il faut rechercher ce qui fait des KARELLIS un exemple unique.

La Commune n’assume aucun investissement, tous nos remboursements d’emprunts antérieurs ont été

pris en charge.

Les remontées mécaniques que l’on considérait comme une source de revenus, sont aujourd’hui très souvent déficitaires dans la plupart des stations ; chez nous, chaque année, 3 % du chiffre d’affaires sont reversés au budget communal, à peu près la même somme nous revient provenant de la location du village communal exploité par RENOUVEAU, sans que la Commune ne soit impliquée dans une quelconque dépense. » (Jean Verney)

Commenter cet article