Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA LGV LIMOGES POITIERS AURAIT-ELLE DU PLOMB DANS L'AILE?

Publié le par pcf23

Lire l'article de Marc Fressoz paru sur le site Mobilicites.com : Snit : la commission Duron confrontée au manque d'argent et à des critères contradictoires

http://www.mobilicites.com/fr_actualites-snit---la-commission-duron-confrontee-au-manque-d-argent-et-a-des-criteres-contradictoires_77_2435.html  



Philippe Duron président de la commission 21, chargée de mettre de l'ordre dans les projets du Snit. © N.A

Tâche compliquée pour la commission présidée par Philippe Duron : elle a du mal à se dépêtrer des 70 projets d'infrastructure qu'il lui faut trier dans le cadre d'une mission confiée par le gouvernement. Pour dresser une liste "crédible, réaliste et réalisable" des 245 milliards de projets inscrits au trop ambitieux Schéma national des infrastructures de transport (Snit), les critères de sélection sont contradictoires...
[...]
En revanche, en bas du classement, se trouvent le canal Seine-Nord, la liaison Paris Normandie chère à Philippe Duron, ou la LGV Poitiers-Limoges.
[...]
La marge de manœuvre de la commission Duron qui devrait publier sa liste définitive en juin 2013 est donc très mince. Son travail pourrait se restreindre à pointer les travaux réalisables au cours de la décennie 2020-2030 en fonction de l’enveloppe estimée disponible sur cette période.
[...]
A la fin de l'article, on peut lire la hiérarchie des grands projets proposée par la FNAUT (Fédération NAtionale des Usagers des Transports) en éliminant ceux qui sont "inutiles" et "dangereux".
La plupart des LGV ont l'aval de la Fnaut (Bordeaux-Toulouse, LGV Paca en deux temps, Paris-Clermont) mais Poitiers Limoges est recalée car "injustifée".
Si on ajoute cette information tirée de "La vie du rail"  (20 mars 2013, p.8) :
Pour stopper l'accroissement de l'endettement, Jean-Louis Bianco (à qui le gouvernement a confié la mission de faire des recommandations sur la réforme ferroviaire) préconise de ne plus construire de nouvelles LGV mais de chercher "une alternative intermédiaire entre la solution TGV et la solution TET" (Train d'équilibre du territoire), on peut raisonablement se demander si la LGV Poitiers Limoges n'a pas du plomb dans l'aile !
En tout cas, c'est une preuve de plus que la lutte pour le POLLT est juste et une raison de plus pour ne rien lâcher !!

Commenter cet article