Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Derniers communiqués de presse du groupe Limousin Terre Gauche au conseil régional

Publié le par pcf23

Communiqué du 6 décembre 2012 : Des étrennes avant l’heure pour quelques grands groupes industriels !

Lors de la commission permanente du 3 décembre, les élus du groupe Limousin Terre de Gauche (Parti Communiste, Parti de Gauche, Gauche Anticapitaliste) ont une nouvelle fois dénoncé le choix de la majorité régionale d’utiliser l’argent public pour financer des multinationales ou des groupes qui dégagent des bénéfices et distribuent des dividendes à leurs actionnaires. Silab, entreprise corrézienne de cosmétique, riche de 6 millions d’euros de bénéfice ces deux dernières années va ainsi recevoir 1,3 millions d’aide régionale… qui viendront s’ajouter aux 4 millions perçus depuis 2003 ! Sothys, autre entreprise de cosmétique corrézienne, dont le chiffre d’affaire dépasse les 60 millions va également bénéficier d’une aide régionale pour la construction d’un nouveau bâtiment. Eurocast Brive percevra près de 150.0000 euros d’argent public pour de nouveaux investissements : l’entreprise a été rachetée en 2009 par le groupe international GMD qui dégage un chiffre d’affaires de 570 millions.

Le cas le plus emblématique est sans doute celui de la multinationale suisse Sulzer. Ce groupe qui emploie 17.000 personnes à travers le monde, a réalisé en 2011 un chiffre d’affaire de près de 3 milliards et a reversé 3 millions de dividendes à ses actionnaires, va empocher, via sa filiale limousine Sorevi Sulzer plus de 200.000 euros d’argent public, au nom de « l’innovation technologique »,  en bénéficiant au passage des résultats de la recherche menée en partenariat avec un laboratoire public limousin : s’il y a innovation, c’est d’abord dans la manière de récupérer de l’argent public à des fins privées…
Les élus du groupe Limousin Terre de Gauche se sont prononcés contre ces aide sans conditionnalités sérieuses dans lesquelles ils ne voient qu’un effet d’aubaine pour des entreprises qui ont largement les moyens de financer leurs investissements.  
Alors qu’au nom de la politique d’austérité menée en France et en Europe on demande à tous nos concitoyens de serrer leur ceinture, est-il acceptable d’utiliser l’argent public des Limousins pour des entreprises qui pourraient sans problème s’en passer ? D’autres choix politiques sont possibles !

 


Communiqué du 24 novembre 2012 : Limousin Terre de Gauche apporte son soutien aux salariés d'Albany

Les élus du groupe Limousin Terre de Gauche (PC, PG, GA) au Conseil Régional du Limousin condamnent avec force la décision du groupe Albany de supprimer 75 emplois sur le site de Saint-Junien et apportent leur soutien aux salariés en lutte. Rien, aujourd'hui comme il y a 9 mois, ne saurait justifier ces suppressions de postes alors que l'unité de Saint-Junien affiche une rentabilité de plus de 4 millions d'euros. Tout doit être mis en œuvre pour faire échec à une stratégie où, une fois  de plus, la recherche du profit maximum a pris le pas sur  les intérêts des salariés et d'un territoire.

Il importe tout d'abord de réunir sans attendre la table ronde demandée par les salariés, réunissant les pouvoirs publics, les élus locaux, la direction et les représentants  des salariés afin d'examiner toutes les solutions alternatives au projet injuste  de la direction.

Cette situation démontre aussi la nécessité de légiférer pour interdire les licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices, comme notre groupe l'avait suggéré lors de la séance plénière d'octobre  dernier en déposant un vœu demandant au nouveau gouvernement « d'exclure du champ légal des licenciements économiques ceux effectués dans les entreprises ayant versé des dividendes à leurs actionnaires au titre du dernier exercice comptable. La situation qui prévaut à Albany montre la légitimité et l'urgence d'une telle loi !

 


Communiqué du 24 novembre 2012 : Porcherie de Folles : une première victoire

Le groupe Limousin Terre de Gauche se félicite de la décision du rapporteur public  de proposer d'annuler la décision du préfet autorisant l'agrandissement  d'une porcherie à Folles. Partageant les inquiétudes des riverains et des associations, le groupe avait voté contre l'attribution d'une  subvention au porteur de projet lors de la commission permanente de mai dernier, estimant que toutes les  questions liées à l'impact  sur l’environnement, et notamment sur le bassin de la Gartempe, n'étaient pas réglées. Partisans d'une agriculture durable et de qualité, les élus de Limousin terre de Gauche, favorables à une diversification des productions  des exploitations agricoles, refusent toutefois que le Limousin subisse les dégâts  qu'a infligé à la Bretagne l'élevage  porcin intensif.

Commenter cet article