Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beau succès pour la visite de Pierre Laurent en Creuse

Publié le par pcf23

Compte-rendu partiel et partial de Gérard Chauvat (pour tout complément ou rectification, n'hésitez pas à "écrire un commentaire"). Voir les photos dans l'onglet "albums photos" ci-contre : PL_SteFeyre_29-10-11. (Comme d'habitude, si vous vous reconnaissez sur une photo et que vous ne souhaitez pas apparaître sur ce blog, faites nous le savoir)

 

Répondant à l'invitation de la fédération PCF de la Creuse, Pierre Laurent, secrétaire national du parti communiste était en Creuse ce samedi 19 juillet 2011.

Claude Guerrier l'a accueilli  à Saint-Sulpice-le-Guérétois, commune dont il est maire, pour y rencontrer  une délégation du Collectif de Défense et de Développement des Services Publics (voir compte-rendu ci-dessous).

 

Le temps d'expliquer l'importance que le programme du Front de Gauche donne aux services publics (voir le paragraphe : Un pacte pour un nouvel essor des services publics, pages 25-28 de "l'humain d'abord") et Pierre Laurent rejoignit les invités présents à l'apéritif offert à l'Hôtel des Voyageurs de Ste-Feyre : nos partenaires du Front de Gauche et des représentants locaux du PS et du PRG.

ph30

C'est alors, devant plus d'une centaine de personnes, que P. Laurent, dans un premier discours, a pu insister sur la responsabilité immense qui incombe à la gauche pour sortir nos concitoyens d'une crise qui les paupérisent, remet en cause tous leurs acquis sociaux et qui est aggravée par les choix politiques de Sarkozy, de son gouvernement et de leurs pareils en Europe. Face à l'attente des citoyens qui ne veulent plus être de simples spectateurs et qui ont un véritable appétit de débat politique, le Front de Gauche doit être une force de propositions, provoquer des débats, pour une politique de transformations sociales réelles et crédibles, redonnant la parole et le pouvoir au peuple.

ph39 ph40 

Plus tard, dans la salle des banquets pleine à craquer, les discours se poursuivirent. D'abord celui de Pierre Auger, représentant le Parti de Gauche, rappelant qu'il avait dans sa jeunesse fréquenté les mêmes faubourgs parisiens que Pierre Laurent, et se retrouvait aujourd'hui sur les mêmes chemins de la révolution citoyenne, les mêmes combats pour le peuple, ceux du Front de Gauche. Marie-Hélène Pouget-Chauvat, candidate du Front de Gauche aux législatives 2012, s'attacha à montrer comment le programme du Front de Gauche, s'il était appliqué, pourrait contribuer à améliorer la situation des creusois telle qu'elle est décrite dans les derniers rapports statistiques.

Pierre Laurent reprit à nouveau les idées fortes du Programme Populaire Partagé en affirmant sa conviction qu'un certain nombre de propositions concrètes sont majoritaires en France (et en Europe), que la campagne 2012 contribuera à les faire connaître et qu'elles pourront être mises en œuvre si la Gauche sait s'en emparer.

Les convives présents purent ensuite faire part de leurs remarques et poser des questions : financement des mesures sociales, actualité du programme du CNR, contraintes liés aux traités européens, la prise en charge de la dépendance et du handicap, etc.

Les réponses claires et précises galvanisèrent l'auditoire qui termina ce débat républicain en entonnant "l'internationale"!

ph47

Compte-rendu Rencontre Collectif DDSP et Pierre Laurent: (par Cathy Jean)
 
La délégation du Collectif DDSP était composée de 5 personnes: Claude Améaume, Philippe Richert, Bertrand Giraud, Jacques Laurent et moi-même; nous avions été invités pour dresser une situation des services publics en creuse et nous comptions bien sûr demander à Pierre Laurent quelle en était la place dans le programme du Front de Gauche.....
 
Nous avons donc "établi" un bilan rapide de la situation des services publics en creuse, dans différents secteurs (santé, transport, éducation, énergie, poste, aide à la personne....) en constatant d'ailleurs que si cette situation était catastrophique (puisqu'on peut désormais dire sans ambiguité qu'il n'existe plus de services publics dans le sens où nous l'entendons) , nous avions quand même réussi à retarder sa détérioration grâce aux luttes que nous avons entretenues conjointement entre élus, militants associatifs, et syndicaux...
 
puis nous avons posé les questions suivantes: quelle place les services publics occupent-ils dans votre programme, quelle en est pour vous la mission? et dans l'hypothèse où vous arriveriez au gouvernement, comment feriez-vous pour les développer et avec quels moyens (article 123 du traité de Lisbonne)?
 
Pierre Laurent a développé l'argumentation suivante: pour permettre à l'économie de repartir, il faut resocialiser la société et ceci ne peut que passer par le développement et la démocratisation des services publics; la mission du service public est aussi de créer de l'égalité et de la solidarité en respectant les particularités d'un territoire; en ce qui concerne les moyens, il faut revenir sur la RGPP et donc renationaliser certains secteurs (bancaire, eau...), peut-être pas d'un seul coup; car il faut aussi une lutte commune au niveau européen; celle-ci est en train de s'organiser à partir des luttes de la confédération européenne des syndicats qui à présent loin d'accompagner la politique européenne commence enfin à réagir et résister à son dictat; les élus et les responsables syndicaux auront donc à jouer un rôle important mais cela ne suffira pas et il faudra aussi une mobilisation de la base pour influer sur les puissances qui nous gouvernent.
 
Nous avons dû bien sûr finir cet entretien, mais ce qui en ressort et qui nous conforte dans nos luttes c'est que seule l'union des élus, partis, militants syndicaux et associatifs pourra permettre de gagner la reconquête de nos services publics.

Commenter cet article