Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1er débat sur le programme populaire partagé du front de gauche

Publié le par pcf23

Ce mercredi 22 juin 2011 une assistance nombreuse était venue débattre avec le Front de Gauche creusois (PCF23, PG23) sur le premier point de son programme populaire et partagé : partager les richesses et abolir l'insécurité sociale.

La Sout 22-06-11 ph1

 

Dans son introduction, Guy Dumignard, secrétaire de la section PCF de La Souterraine, a présenté les enjeux politique et sociétal des élections de 2012.

Avec le Front de Gauche et son candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, ses candidats aux législatives, les communistes veulent battre la Droite et faire gagner la Gauche en proposant une alternative claire et crédible de gouvernement, avec le même programme pour l'une et l'autre élection.

Ce programme est la synthèse des propositions issues des trois formations du Front de Gauche (PCF, PG, GU). Il s'organise autour de 9 points et constitue un véritable projet de société ayant l'émancipation humaine pour but. Il est maintenant amendable par l'ensemble des citoyens :

« Ne soutenez pas la campagne du Front de gauche : investissez-la ! Faites-en votre affaire ! » (Pierre Laurent).

La réunion de ce mercredi, en traitant le 1er point du programme, s'inscrit dans cette volonté d'en faire un véritable programme populaire et partagé. Elle sera suivie d'autres réunions semblables dans le département discutant les autres points...

 

David Gipoulou (porte-parole du PG23) a ensuite exposé méthodiquement les propositions concernant le partage des richesses et l'abolition de l'insécurité sociale qui lui est liée.

Agir tout de suite :

Rétablissement des 35 heures

Droit à la retraite à 60 ans à taux plein

SMIC à 1 600 euros bruts par mois pour 35h

Instauration du salaire maximum : dans chaque entreprise l’écart entre le plus bas et le plus haut salaire ne pourra dépasser 1 à 20

Augmentation immédiate des bourses d’études, élargissement des droits sociaux aux jeunes majeurs.

Convocation d’assemblées régionales et nationale pour l’emploi, les qualifications et les salaires

Gratuité des soins

Abrogation de la loi Molle sur le logement

Blocage des loyers

Revenu maximum fixé à 360 000 euros par an

Arrêt de la RGPP

Abrogation de la réforme hospitalière, réintroduction des élections paritaires dans les caisses de gestion de la Sécurité sociale

Titularisation des 800 000 précaires de la Fonction publique

Agir pour un changement durable :

SMIC à 1 600 euros nets par mois pendant la législature

Refonte du Code du travail pour abolir la précarité et établir l’égalité femmes-hommes

Mise en chantier d’un système de sécurité d’emploi et de formation pour tous

Mise en place d’un statut social pour tous les jeunes permettant leur autonomie

Création d’un pôle public du médicament

La_Sout_22-06-11_p2.jpg

 

Le détail de ces propositions, fastidieux sans doute, mais utile pour en établir leur crédibilité, a permis à l'assistance de mieux s'en emparer et de formuler des critiques.

Il ressort en particulier que le point sur la perte d'autonomie (inclus dans le paragraphe : abolir la précarité) est insuffisamment précisé et développé ; critique qui sera remontée aux rédacteurs du programme...

 

Enfin, après une conclusion de Marie-Hélène Pouget-Chauvat (membre du secrétariat fédéral du PCF23) insistant sur l'importance du programme qui doit changer la vie de ceux qui peinent et sur la prise du pouvoir par le peuple, un pot de l'amitié clôtura cette réunion studieuse et productive.

Commenter cet article