Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COMMISSION REGIONALE PERMANENTE DU 24 OCTOBRE 2013

Publié le par pcf23

COMMISSION REGIONALE PERMANENTE DU 24 OCTOBRE 2013

COMMISSION PERMANENTE DU 24 OCTOBRE 2013 : ALIMENTAIRE, MON CHER WESTON...

« Maigre » commission permanente au lendemain de la séance plénière. Où les élus Limousin Terre de Gauche, s’ils ont soutenu un certain nombre de rapports, n’ont pas manqué une nouvelle fois d’épingler la majorité régionale sur des aides directes ou indirectes apportées à des grands groupes.


C’était le dossier du jour, celui qui a provoqué le plus de débat. Dans le cadre du programme « initiative pour la croissance et l’emploi » l'exécutif proposait d’aider deux entreprises pour leur projet de réduction de consommation d’énergie. Le genre de dossiers que Terre de Gauche vote d’habitude, souhaitant à la fois de soutenir l’activité économique dans une période difficile et de réduire la consommation d’énergies fossiles. A condition toutefois que les entreprises en question soient des TPE ou des PME indépendantes de grands groupes. Et c’est précisément là où le bât blesse dans ce rapport : les deux entreprises concernées appartiennent en effet à de grands groupes industriels. La première, Sofrance, implantée à Nexon dépend du groupe Safran. La seconde, Weston à Limoges, connue dans le monde entier, appartient à la "Holding du luxe". Stéphane Lajaumont et Christian Audouin auront beau jeu de faire remarque que ni l’une ni l’autre n’ont besoin de cette aide régionale pour financer leurs investissements. Stéphane rappellera que le groupe Safran a distribué l’an dernier quelques 450 millions d’euros de dividendes à ses actionnaires et que les propriétaires de Weston sont la soixantième fortune de France. En quoi l’aide régionale est-elle incitative, demandera-t-il, pointant l’effet d’aubaine et plaidant une nouvelle fois pour que les grands groupes et leurs filiales soient exclus du bénéfice des aides régionales ? Le président de région dira comprendre ce point de vue mais mettra en avant le chantage à l’emploi pour justifier l’attribution de l’aide (!). Christian Audouin interviendra à son tour dans le débat soulignant, après les propos de Jean-Paul Denanot, qu’il est bien illusoire de croire que la stratégie des grands groupes dépendrait des décisions prises par une collectivité. De manière plus humoristique il dira soutenir à fond le Premier ministre lorsque celui-ci s’interroge sur la pertinence des aides publiques accordées aux grands groupes. Limousin Terre de Gauche votera bien sûr contre ces aides.
A noter qu’en préambule de la séance le groupe a interrogé le président de région sur l’éventualité, évoquée dans la presse, du recours à un cabinet pour examiner les conditions d’un financement par les collectivités limousines de la réalisation du barreau LGV Limoges-Poitiers. Jean-Paul Denanot a toutefois précisé que c’est l’agglo de Limoges (et peut-être la ville) qui prendrait totalement à sa charge le financement d’une telle étude, pas la Région. A suivre (voir aussi sur cette affaire le compte rendu de la séance plénière du jeudi 17 octobre).

Commenter cet article